Le Chaudron de Dagda

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

23 février 2009

"Il n'y a pas d'amour heureux"

A moins de vivre dans une grotte, vous savez tous que dans quelques jours c'est la Saint Valentin. On nous en rabâche assez les oreilles dans tous les média.

Dernièrement, je suis tombé sur l'édito d'un site internet (notrefamille.com, pour ne pas le citer) qui s'intéressait aux couples mythiques : "Personnages d’histoire ou de légende, certains couples se sont portés un tel amour qu’il a traversé les siècles et s’est ancré à jamais dans nos cœurs et nos mémoires."

Autumn_of_Love.jpg

S'en suit une courte description de six histoires d'amour réelles et imaginaires, en tout cas marquantes pour l'édification de notre "mythologie" amoureuse.

Lire la suite...

"Vers cette obscure clarté qui tombe des étoiles..."

Souvenez-vous, c'était en 1991, Gene Roddenberry, le créateur de Star Strek nous quittait.
Peu de temps plus tard, le société Celestis, spécialisée dans les "vols spatiaux mémoriaux", envoya dans l'espace une partie de ses cendres dans une capsule de la taile d'un rouge-à-lèvres et devait tourner autour de la Terre pendant cinq ans avant de se désintégrer dans l'atmosphère.

En 2005, ce fut au tour de James Doohan (Scotty) de tirer sa révérence et ses cendres de tourner dans une orbite basse pendant quelques mois en 2007...

Prochainement, Celestis va renouveler cet hommage en expédiant le reste des cendres de Roddenberry et celles de sa femme, Majel Barrett Roddenberry, décédée le 18 décembre 2008.

roddenberrys.jpg

Susan Schonfeld, porte-parole de Celestis précise : "Les cendres ne reviendront jamais sur Terre"...

Majel Roddenberry a régulièrement joué dans Star Trek et prêté sa voix à l'ordinateur de l'Entreprise.

Les Roddenberry ont vécu ensemble pendant plus de quarante ans : ils vogueront tous deux éternellement, vers "les frontières de l'infini"...

Dragonlance - 3ème partie : l'entrée dans la postérité

Pour compenser la faible quantité d'exemplaires publiés, Margaret Weis et Tracy Hickman, littéralement investis par leur roman et leur monde, organisèrent une tournée à travers les Etats-Unis pour populariser Dragonlance. Le "Weis and Hickman Travelling Road Show" proposait des lectures publiques et de nombreux membres de TSR participèrent au show en interprétant les personnages principaux de l'oeuvre.
Le succès fut retentissant et un véritable buzz se créa autour du roman !

Companions_of_the_Lance.jpg

L'année suivante, lors d'une convention de jeux de rôles, le show remporta un succès détonnant !
Le monde de Dragonlance gagnait un aller simple pour "l'immortalité"...

Lire la suite...

Dragonlance - 2ème partie : Margaret Weis

Alors que les meilleurs développeurs et artistes travaillent avec Tracy Hickman sur le « projet Dragonlance », apparaît la figure qui deviendra l’emblème, le porte-drapeau de la saga : Margaret Weis…

Margaret_Weis.bmp

Lire la suite...

"Hollywood, nous berne..."

Juste un petit post pour vous parler de deux très mauvaises nouvelles concernant les prochaines productions hollywoodiennes.

D'abord, une nouvelle qui fait buzz depuis quelques jours déjà sur le net, au sujet de l'adaptation prochaine du cycle "Fondation" d'Isaac Asimov par (roulements de tambours...) Roland "Godzilla" Emerich ! Oui, vous ne rêvez pas !
Je vous invite à aller voir la réaction de mon très cher ami Troudair [1] sur fluctuat, "La pire nouvelle de l'année".

La deuxième mauvaise nouvelle que je viens de découvrir concerne l'adaptation de la suite de "Twilight - Chapitre 2 : Tentation".
Les pontes-producteurs de Summit, que dis-je, les fianciers-banquiers peu scrupuleux de qualité artistique, projètent de sortir cette suite en novembre 2009. Et dans le même temps, ouste Catherine Hardwicke de la réalisation pour y mettre Chris Weitz !!!
Pour rappel, Chris Weitz est le responsable d'"American Pie" et de ses suites et de "A la Croisée des Mondes : la Boussole d'Or" !

Catherine Hardwicke avait quand eut le talent (même si ce n'est pas celui de la réalisation, un peu poussive il est vrai) d'y distiller un soupçon de grâce féminine indispensable à cette oeuvre.
Mais là, avec Chris Weitz aux commandes, je m'attends au pire...

Notes

[1] concernant Troudair, je ne saurais trop vous conseiller de visiter son blog. Vous serez surpris par son ton décalé, résolument intransigeant, jouant de tous les médias pour tourner en dérision notre société.

Dragonlance - 1ère partie : l'origine du mythe

Parler de Dragonlance est une vaste entreprise, qui demandera d'aborder des origines du jeu de rôles et de Dungeons & Dragons en particulier, tant ces thèmes sont inextricablement liés.

Dragonlance_Logo.bmp

Dans cette 1ère partie, je vais tenter de vous faire découvrir l'origine d'un univers devenu mythique...

« Nous sommes tous venus au jeu parce qu’il nous permettait d’incarner des personnages dont les actes et le caractère différaient de notre propre mentalité, mais ce qui a réellement fait son succès était qu’il nous poussait à être meilleur. Jouer à D&D développe et encourage l’imagination et offre l’opportunité unique d’explorer notre inconscient, nos propres identités. » - Vin Diesel

Lire la suite...

page 2 de 2 -